Question:
Des exemples d'animaux qui récupèrent les toxines?
user132
2011-12-15 21:48:01 UTC
view on stackexchange narkive permalink

On sait qu'il existe des animaux qui acquièrent des toxines par leur alimentation ou par leur environnement. Les exemples que je connais incluent des papillons qui s'approvisionnent en alcaloïdes / glycosides au stade de la chenille (les monarques grignotant de l'asclépiade viennent à l'esprit), des poissons acquérant de la ciguatoxine ou de la tétrodotoxine à partir de bactéries marines, et des grenouilles empoisonnées par des flèches et des pitohuis acquérant de la batrachotoxine et d'autres substances nuisibles du insectes qu'ils mangent. Y a-t-il d'autres beaux exemples d'animaux comme ceux-ci?

Quand vous dites coopt, voulez-vous dire qu'ils utilisent la toxine à leur avantage? Ou demandez-vous simplement des exemples d'animaux qui peuvent absorber / manger des toxines et les décomposer?
Autant que je sache, tous les exemples que j'ai donnés utilisent la toxine qu'ils ont ainsi acquise à des fins défensives. Les oiseaux expérimentés restent à l'écart du papillon monarque, les chefs japonais doivent être * extrêmement * prudents dans la préparation * du fugu *, et une grenouille empoisonnée à flèche dans la nature est jolie mais mortelle. Alors oui, le premier.
Un répondre:
#1
+9
Richard Terrett
2011-12-16 09:02:19 UTC
view on stackexchange narkive permalink

Glaucus atlanticus consomme et réutilise les nématocystes des siphonophores méduses . Peut-être pas tout à fait ce que vous recherchiez, car l'animal ne concentre pas simplement la toxine, mais coopère en fait des cellules piquantes entières.

Suite à votre mention des toxines dinoflagellées concentrées par les poissons, il me semble de se souvenir d'avoir lu quelque chose sur certaines toxines modifiées in vivo en dérivés plus toxiques, mais je ne trouve aucune mention à ce sujet.

Hum, il me semble que je rappelle que les espèces marines * Vibrio * sont celles qui produisent la tétrodotoxine et la ciguatoxine; les seules toxines de dinoflagellées que je connaisse sont la saxitoxine et l'azaspiracide, et je ne pense pas avoir rencontré des nourrisseurs de dinoflagellés qui utilisent eux-mêmes ces toxines de manière défensive. Mais +1 pour l'exemple du nudibranche. :)
@J.M. - La ciguatoxine est produite par [G. toxicus] (http://en.wikipedia.org/wiki/Gambierdiscus_toxicus). Je ne savais pas pour les toxines vibrions cependant, intéressant. Il existe d'autres toxines dinoflagellées également impliquées dans l'intoxication par les mollusques, où les mollusques tolèrent des concentrations de toxines qui seraient très dangereuses pour les humains.
Je connais bien la «marée rouge», mais y a-t-il des mollusques qui utilisent réellement des toxines de dinoflagellés à des fins défensives?


Ce Q&R a été automatiquement traduit de la langue anglaise.Le contenu original est disponible sur stackexchange, que nous remercions pour la licence cc by-sa 3.0 sous laquelle il est distribué.
Loading...